Aviron

Capacité(s) développée(s)

- Équilibre assis Coordination
- Condition physique
- Autonomie
- Adaptation au milieu aquatique


Le bateau appelé « canoë-kayak » n’existe pas : le canoë ou le kayak sont en réalité deux disciplines distinctes. Leur différence est liée à la pagaie : le canoë se propulse à l’aide d’une pagaie simple et le kayak avec une double. Traditionnellement, le kayak se pratiquait assis et le canoë à genou (sur 1 ou 2 genoux). Le canoë-kayak est adapté à tout public grâce aux nombreux modes de pratique et d’embarcations. Cependant, il faut avoir au moins l’usage d’un bras pour propulser son embarcation.


Pratique

Le canoë-kayak est pratiqué en eaux calmes (lacs, rivières et fleuves), mer et eaux vives, sous certaines conditions, en loisir ou en compétition. Les embarcations utilisées en compétitions sont le kayak et la pirogue.
- En eaux calmes sur des canaux, des lacs ou encore des rivières se résume à de magnifiques promenades.
- En eaux vives la connaissance du milieu, la maîtrise de son embarcation et l’encadrement par des personnes diplômées sont indispensables.
- En mer que ce soit seul ou accompagné d’un équipier, le kayak de mer combine le plaisir de réaliser une randonnée avec la découverte de ce milieu marin.
- Quelques grands événements sont accessibles à tous, citons par exemple : la Traversée de Lyon, le Marathon de l’Ardèche, le Rallye de la Scarpe, le Marathon du Haut-Rhône, la Traversée de Palavas…


Le règlement

Pour la pratique des activités sportives mentionnées aux articles A.322-42 du code du Sport (canoë, kayak et disciplines associées), l’exploitant d’un établissement qui organise l’une de ces activités demande au pratiquant soit :
- D’attester de sa capacité à savoir nager vingt-cinq mètres et à s’immerger. Lorsque le pratiquant n’a pas la capacité juridique, son représentant légal atteste de cette capacité ;
- De présenter un certificat qui mentionne la réussite au test prévu à l’article A. 322-3-2 ;
- De présenter un des certificats mentionnés à l’article A. 322-3-3. Lorsque le pratiquant ne peut fournir cette attestation ou l’un de ces certificats, il doit se soumettre au test prévu à l’article A. 322-3-2.
Pour les personnes ne pouvant pas fournir ces attestations ou certificats, la pratique du canoë-kayak et des disciplines associées (hors activités ACM et scolaires) est possible sous conditions :
- Port d’un gilet de sauvetage répondant à la norme ISO 12402-4 ou NF EN 395, ceci dès la zone d’embarquement.
- Un accompagnateur obligatoire pour 6 personnes maximum.(Article A 322-3-4 du Code du sport et annexe 8 « sécurité » du règlement intérieur de la FFCK)


Télécharger la fiche pédagogique - Aviron

Club(s) qui propose ce sport